Actions sociales

Les Actions sociales font partie des engagements pris par les acquéreurs dans la convention signée avec l’Etat dans le respect du cahier des charges. Pour accompagner  ces actions sociales menées depuis Janvier 2001, sous l’instigation du fonds AKFED, une Cellule de Développement Social et Formation a été créée au sein de la Société.
Les actions sociales consistent :

  • en l’octroi de prêt de soudure pour permettre aux paysans de faire face notamment à des dépenses  de rentrée scolaire des enfants, d’équipements de première nécessité en attendant les ressources issues de la vente du coton graine
  • en la réhabilitation, la réparation et la création de pompes villageoises
  • en la construction de cases de santé villageoises pour couvrir les soins de santé primaire dans les villages
  • Au développement de l’alphabétisation fonctionnell

Toutes ces actions non exhaustives, sont menées avec la participation des populations elles-mêmes et en partenariat avec des ONG et d’autres Institutions de développement.

Santé communautaire

Ivoire Coton a construit 188 cases de santé fonctionnelles gérées par des Comités de Gestion (COGES) et animées par des Agents de Santé villageoise (ASV) et des Matrones. Les ASV y administrent les premiers soins.

Pompes hydrauliques

- 824 pompes réparées au 30 / 06 / 2012
- 51 pompes créées au 30 / 06 / 2012

Projet DEG / IVOIRE COTON

Il s’agit d’un projet Public Private Partnership (PPP) d’un coût global de 1 633 832 334 F CFA

Ivoire Coton y participe à hauteur de 36%, la DEG pour 57% et la Communauté pour 7%. Il a une durée de trois ans (2007 – 2010) et pour objectif de promouvoir la santé et les stratégies de lutte contre le VIH/SIDA au sein de l’entreprise et chez les producteurs de coton.

Projet COMPACI

- Le projet COMPACI (initiative pour un coton africain compétitif) sous gestion de la DEG, a pour objectif de former des agents et des producteurs d’Ivoire Coton dans les différentes techniques de culture de coton. Il s’agit notamment du renforcement de la culture attestée, de la protection Phytosanitaire par les traitements sur seuil du cotonnier, de la réalisation de fosses fumières et compostières.

- Le projet a une durée de trois ans, de 2009/2010 à 2011/2012. Le montant global du budget de COMPACI est de 6 245 799 USD (2 731 317 135 F CFA).
L’apport de la DEG représente 22% de ce montant, soit un maximum de 1 385,76 USD.

Appui aux groupement féminins(GF)

Ce nouvel axe des actions sociales a démarré cette année 2012 et a vu les difficiles conditions de travail des femmes qui s'échinent tous les jours dans les champs pour subvenir aux besoins de leurs familles. Les résultats de ses efforts sont mitigés vu le manque de moyens financiers. Pour ce faire, le projet appui aux femmes a vu le jour. Ses  Objectifs sont:
* Apporter une aide substantielle aux groupements féminins afin de leur permettre d’accroître les surfaces cultivées, d’augmenter leurs productions et leurs revenus.
* Former les comités de gestion (Coges) à la gestion d’une coopérative,

Ce projet se fera en deux phases. La première concernera douze organisations féminines et la deuxième, treize groupes. Chaque groupements doit comporter plus de  quarante-neuf membres.

Le projet a un coût de 100.000 Euro financé par DEG (50.000 euro) et AbTF (50.000 Euro), hormis l’apport d’Ivoire coton

Opération Alphabétisation Fonctionnelle (OAF)

Démarrée au cours de la campagne 1993/1994, l’opération d’alphabétisation fonctionnelle a pour objectif  de responsabiliser davantage les paysans par la maîtrise des techniques de production et de l’environnement économique et financier.
L’opération consiste à apprendre aux paysans à lire, à écrire et à calculer dans leur langue.
La langue retenue, car couramment parlée dans la zone cotonnière est le Dioula,
Basée à Boundiali, la Cellule des Actions Sociales assure la conception, l’animation et la coordination de l’opération et ce avec l’appui  de la Direction Technique.
Les Techniciens en Actions Sociales (TAS) Spécialistes en Alphabétisation Fonctionnelle (TSAF) assurent le suivi des activités dans les zones et secteurs. Ils forment les animateurs endogènes Villageoise (AEV) pour l’encadrement des paysans, appelés Apprenants. Le choix des AEV et des Apprenants est fait avec la participation des Organisation Professionnelles Agricoles (OPA). Les OPA font le choix et l’aménagement des locaux de formation, achètent les fournitures pour les apprenants et payent un certain intéressement financier ou en nature aux AEV. L’opération bénéficie de l’appui de l’institut de linguistique Appliquée de l’Université de Cocody (ILA). Ainsi, 669 AEV ont été formés. Ces actions ont permis de toucher 13 882 paysans dans 451 villages sur 793 encadrés soit 57% des villages. Les Néo-alphabétisés sont 7 609 soit 55%. Les Néo-alphabétisés utilisés au sein des OPA sont 2 509 dont 669 Animateurs endogènes villageois et 1840 pour les autres activités des OPA.

Opération lutte contre le VIH/SIDA

Afin d’éviter la propagation du VIH/SIDA dans sa zone d’activité, Ivoire Coton et M’Bengué Coton mènent des activités de sensibilisation et de prise en charge des PVVIH en direction de ses travailleurs et des cotonculteurs.
Ces actions sont réalisées par des Educateurs de Pairs et les Cellules Santé Villageoises de lutte contre les IST / VIH / SIDA et le PALUDISME. Ces Cellules ont été formées et installées par IVOIRE COTON et M’BENGUE COTON.
Les campagnes de sensibilisation se font sur 03 thèmes : ABSTINENCE – FIDELITE – PRESERVATIF.

Renforcement des actions sociales et de l'encadrement

Actions sociales et encadrement renforcé dans la zone d'Ivoire Coton avec l'appui des fonds obtenus par les bailleurs de fonds depuis 2009 afin fidéliser le paysan et pérenniser aussi la culture du coton dans la zone Nord Ouest de la Cote d'Ivoire.